Vander Swaelmen

2022

Localité

Watermael-Boitsfort

Maître d’ouvrage

Le Logis Floréal

Type

Performance

Auteur de projet composé de l’association momentanée

JAA srl pour l'architecture
ARCHI-VISION PROJECTS sprl pour l'architecture
TEEN-CONSULTING sprl pour les techniques spéciales
MC CARRE sprl pour la stabilité

Le contexte sobre et patrimonial de la cité jardin nous incite à proposer une rénovation qui soit à la fois audacieuse dans sa conception structurelle et simple dans sa perception urbaine.

Le bâtiment de teinte gris très claire, est habillé par un ensemble de terrasses suspendues depuis la toiture par une structure métallique. Le métal travaillant extrêmement bien en traction, cela nous permet de réduire les sections au minimum et de faire une économie de matière importante qui se ressent par la finesse des tubes, créant un ensemble visant à la légèreté.

La modénature régulière des structures agrémentées de terrasses et de vides va projeter sur la façade des ombres créant un relief changeant et une profondeur, mais aussi une protection solaire en été.

Les 4 façades sont modifiées chacune comme suit :

  • Les façades latérales, occupées par les appartements dont les séjours donnent sur celles-ci, sont rythmées par de grands balcons créant une asymétrie dynamique dans la façade. Les séjours disposent d’une grande baie donnant un accès généreux à la terrasse.
  • La façade à rue, occupée principalement par les chambres, accueille des nouveaux éléments préfabriqués en bois qui modifient et agrandissent les chambres. Ces éléments préfabriqués viennent s’assembler sur la structure suspendue et offrent aux chambres un espace complémentaire qui favorise la contemplation du paysage et un espace d’étude ou de jeu pour les enfants.
  • La façade arrière, exclusivement composée de terrasses suspendues est dédiée aux séjours et aux cuisines, qui disposent chacune d’une grande baie. Les terrasses, larges et profondes sont conçues pour accueillir divers aménagements adaptés à une vie de famille (table, chaises fauteuils, etc.)

L’ensemble des structures, plafonds de terrasses, garde-corps sont en métal laqué satiné. Les châssis en aluminium sont de la même teinte.

L’utilisation de l’aluminium déroge légèrement à la philosophie de la commune qui prône l’utilisation de châssis en bois. Bien que nous tentions systématiquement dans nos projets de favoriser l’utilisation de matériaux bio-sourcés comme le bois, la grande hauteur et la difficulté d’entretien nous incite à viser une pérennité plus forte en proposant l’aluminium. Par ailleurs, cela nous permet d’harmoniser les cycles de vies des matériaux de revêtement de façade, plus en phase avec l’objectif de circularité poursuivi dans ce projet tant par la maîtrise d’ouvrage que la maîtrise d’œuvre.

Malgré une conception de la structure par suspension audacieuse, nous utilisons un principe de conception dit « low-tech » qui nous permet de garantir une facilité d’entretien à long terme s’inscrivant dans le cadre de gestion immobilière d’une SISP.

Les parements de façades, toutes revêtues d’isolant recouverts de métal laqué sont assemblés de niveaux à niveaux.

La nouvelle structure en toiture est habillée par un métal déployé de teinte claire identique également qui atténue l’effet de treillis de la structure et unifie le volume supérieur de l’immeuble par un couronnement filtrant la lumière et masquant les locaux techniques.

La structure et l’immeuble sont alors achevés horizontalement par la « toiture solaire », composée de panneaux photovoltaïques. Les angles et l’impact paysager des panneaux sont ici réfléchis afin que ceux-ci soient vu comme composant architecturaux et non comme composants techniques uniquement. Les faces inférieures des panneaux sont également de teinte claire identique afin de minimiser leur impact visuel. Seules les faces productrices d’énergie sont sombres.

La perception de l’immeuble est complétée en son pied par les nouveaux espaces communs (casco).

Ceux-ci sont composés avec la même volonté de simplicité et d’expression des qualités de la matière.

Une couverture débordante offre des espaces extérieurs protégés des intempéries et de grands vitrages ouvrant atténue au minimum la transition entre l’intérieur et l’extérieur afin de permettre une complète flexibilité de l’espace en fonction des activités qui s’y dérouleront.