La Houlette Floréal

2022

Localité

Auderghem

Maître d’ouvrage

Le Logis Floréal

Type

Performance

Auteur de projet composé de l’association momentanée

JAA srl pour l'architecture
ARCHI VISION PROJECTS sprl pour la stabilité
TEEN-CONSULTING sprl pour les techniques spéciales

L’immeuble réalisé par J.Eggerickx, malgré sa position excentrée il fait partie d’un ensemble construit dans la seconde moitié du 20ème en bordure de la cité jardin Le Logis-Floréal. Ses caractéristiques modernistes lui confèrent un intérêt architectural indéniable.

L’immeuble est dans un bon état de conservation et les façades latérales ont déjà fait l’objet d’une isolation par l’extérieur avec bardage en panneaux de fibre-ciment ; le niveau supérieur qui comprend des locaux communs et une circulation horizontale distribuant les étages inférieurs (distribution en parapluie des cages d’escalier au départ d’un seul ascenseur) ainsi que la toiture plate supérieure ont également été rénovés et isolés.

 

L’objectif principal du projet consiste à remplacer les châssis et couper l’ensemble des ponts thermiques existants tout en maintenant le caractère et les qualités architecturales de l’immeuble, et ce en site occupé lors des interventions.

Pour respecter le caractère architectural d’origine des façades principales, les châssis en aluminium jaune sont remplacés par de nouveaux châssis en bois qui respectent le matériau, les proportions et les divisions d’origine. Pour régler les problèmes de ponts thermiques générés par la mise en œuvre de châssis beaucoup plus isolants et étanches à l’air, les nouveaux châssis sont placés dans l’épaisseur d’un nouvel isolant mince avec enduit extérieur de type crépis de même aspect que l’enduit d’origine. Le plafond des dalles et les sols des balcons sont également isolés pour assurer la coupure thermique tout en ne dénaturant pas la façade ; les garde-corps en béton architectonique caractéristiques de plusieurs immeubles du même architecte dans la Cité sont rénovés ainsi que les grilles d’origine correspondantes. Des dalles sur plot protègent l’isolation des sols et l’aspect extérieur visible permet de cette façon d’être conservé.

Pour rendre aux bétons un aspect plus uniforme en accord avec les enduits sur isolant ajoutés, la teinte utilisée pour les murs acrotères de la toiture principale et voiles des façades latérales sera utilisée (teinte béton gris identique à celle utilisée pour la rénovation des bétons des pignons et des murs acrotères des toitures).

Parallèlement à l’amélioration des performances thermiques des façades, des grilles de ventilation de type invisibles sont placées au-dessus des châssis et une extraction d’air de type C+ est mise en œuvre par le biais des trémies intérieures existantes.

 

Le projet procède à une réorganisation des espaces couverts extérieurs partiellement dédiés au parking des vélos et l’utilisation possible des espaces résiduels pour des activités extérieures ; les locaux sont fermés par des grilles de même facture que celles des garde-corps existant (grille caillebottis) avec fermeture sécurisée pour les vélos. 

Pour la gestion des 4 locaux résiduels (2 de 14 m² et 2 de 16 m²), le propriétaire a rencontré les habitants fin 2021 dans l’esprit d’une démarche participative et quelques idées ont émergé, tel que l’organisation de trocs ou dons 2 fois par mois (boite à livres, objets divers), le stockage de matériel de jardinage, l’organisation de « repair-café » (vélos, …), autres activités collectives de plein air.

 

En complément, une réflexion sur l’utilisation des abords a mené à un réaménagement important des espaces extérieurs afin de développer des jardins accessibles et partagés dont les fonctions sont en phase avec les besoins des occupants actuel.

 

En cœur d’ilôt, à l’arrière du bâtiment, les espaces extérieurs sont aujourd’hui rudes. Le projet de requalification des espaces extérieurs est axé sur 4 thématiques fondamentales concertées avec les habitants :

  • le stationnement sécurisé pour la résidence,
  • les espaces de rencontres intérieurs et extérieurs, récréatifs et de détente en cœur de site,
  • la gestion des mobilités (piétonnes, deux roues, véhicules lents et véhicules de services),
  • l’amélioration de la sécurité de la résidence,
  • l’élaboration d’une stratégie paysagère ambitieuse et qualitative.

 

Nous défendons l’idée d’un jardin participatif, avec la plantation de nouveaux sujets, pour décloisonner l’immeuble de son contexte tout en permettant de gérer naturellement des contraintes liées à sa programmation (gestion des eaux, surfaces perméables,..). Ainsi le cœur du site se végétalise, une nouvelle topographie établi les connexions visuelles et physiques absentes et la voiture n’est plus le sujet principal.

Le projet est travaillé à vue d’homme et depuis les logements. Cet espace récréatif est encadré par une végétation diversifiée qui apporte de la fraicheur.

 

Le fait d’améliorer la communication entre l’immeuble et le parc a conduit à modifier l’escalier d’accès au jardin du côté arrière droit de l’immeuble et à réduire l’impact de la hauteur du voile en linteau des garages : la terre peut être partiellement enlevée et le garde-corps en béton recoupé et remplacé par un garde-corps à claire-voie en bois en continuité de l’habillage des parois et voiles en béton. Le garde-corps de l’escalier serait réalisé dans le même esprit et la partie inférieure, au pied des escaliers offre un aménagement planté sobre qui permet aux nouveaux espaces communautaires du rez-de-chaussée d’établir un rapport très ouvert sur l’extérieur.

 

L’espace actuellement vide sur le côté bas de l’immeuble, avec un pignon mitoyen sera utilisé pour créer une « micro forêt ». Son intérêt étant double, augmenter la capacité végétalisée en haute et moyenne tige et créer un écran dense entre l’intérieur et l’extérieur de l’îlot.

La partie supérieure, calme et végétale, se compose de potagers et d’une grande table dans la zone ombragée de l’ilot. L’aménagement d’un espace de jeux pour la très petite enfance est conservé.

 

Cette aire de jeux est située en fond de parcelle et remplit une fonction différente de la grande plaine de jeux voisine existante. En effet, il s’agit de créer à l’arrière de l’immeuble un lieu de rencontre entre les habitants comprenant, entre autres, un petit espace ludique et non d’installer une nouvelle aire de jeux publique. Le mobilier installé se composera d’éléments simples en matériaux naturels (bois, épaisse couche de broyat pour le revêtement de sol), qui ne trancherait aucunement avec les futurs aménagements et la verdurisation prévue pour les abords.

En outre, la disposition des lieux permettra aux parents de surveiller leurs enfants depuis leur balcon, ou lors de leurs activités dans le futur potager. Il est intéressant de souligner que l’immeuble de la Houlette comporte de nombreuses familles avec des enfants en bas âge.

 

Le choix des matériaux pour la réalisation des aménagements extérieurs est aussi prépondérant dans la réponse à la demande du propriétaire et des locataires.

Les revêtements de sols seront tous perméables ou semi perméables, l’objectif étant d’augmenter la perméabilité des sols. Le sol de la zone réservée aux jeux pour jeunes enfants est revêtu d’écorces. Les autres plantations sont de type herbacée demandant peu d’entretien. La végétation est composée de fruitiers et herbacés comestibles, principalement.