Neocitta I

2016

Localité

Seraing

Maître d’ouvrage

Ville de Seraing

Type

Construction et aménagement paysager

Performance

Basse énergie

Auteur de projet composé de l’association momentanée

JAA sprl  pour l'architecture
EOLE sprl pour l'architecture paysagère
NEY & PARTNERS pour la stabilité
DETANG S.A. pour les techniques spéciales
A-M WAGNER pour la coordination sécurité santé
G HALLIDAY pour les photographies

Le projet de construction de l’immeuble Neocitta I a pour vocation l’implantation mixte de commerces, de logements et de bureaux intégrés dans le plans de requalification mis en œuvre par la ville de Seraing.

Au cœur du plateau, la rue Cockerill marque l’entrée de ville mais également une séparation entre les quartiers industriels formés de grands halls d’une part et les quartiers d’habitation d’autre part. Il en résulte une différence de typologie en termes de gabarits, de matières et de langage architectural. Les grands halls, couverts de bardages métalliques aux toitures découpées en sheds s’opposent aux habitation de type R+2 parées de briques et couvertes par deux versants classiques.

La position du bâtiment de Neocitta offre la possibilité de créer une liaison, une harmonie au centre de la dichotomie typologique existante. L’affectation permettra également de redynamiser le quartier par la création des commerces.

 L’édifice est conçu de manière à libérer le rez de chaussée de toute contrainte de stabilité, à l’exception de deux colonnes reprenant la totalité des efforts (les cages d’ascenseurs). L’objectif poursuivi est d’assurer une flexibilité à long terme pour l’activité commerciale et une ouverture tant visuelle que physique vers le parc. Celui-ci peut dès lors être perçu aisément depuis la voirie et le futur rond point, créant ainsi une liaison verte dans la ville. En termes de gabarits et d’alignement, il est proposé d’effectuer un désaxement latéral du bâtiment afin d’ouvrir la perspective de la rue Cockerill et de dégager légèrement la perception de l’angle avec la rue François. Ce mouvement de recul du bâtiment renforce :

  • L’ouverture vers le parc et sa perception
  • La visibilité et la sécurité du carrefour avec la rue François 

La reprise de l’alignement s’opère sur la dernière travée (6m), ce qui correspond à une dimension parcellaire de type habitation, créant dès lors un raccord avec le tissu existant. Les toitures se développent en plusieurs versants transversaux apparentés aux ondulations de toitures créé par les halls. Le mouvement permet de récupérer aux extrémités du bâtiments un gabarit apparenté au quartier d’habitation tout en dialoguant avec le gabarit des halls lui faisant face.En termes de matériaux, un revêtement métallique filtrant est mis en oeuvre en façade. Celui-ci, perforé de manière variable intègre les aspects de recherche architecturaux liés au confort lumineux et à la sécurité.

Il permet à la fois de protéger les habitants du soleil, de dispenser les vues et dégagement physiques nécessaires (balcons…) et d’intégrer une fonction de garde corps sans avoir à développer un langage accessoire et décoratif complémentaire. Par ailleurs, le choix du métal et la complexité des percements d’apparence aléatoire constitue une recherche en rapport avec la tradition métallurgique de la région. Les balcons et coursives se développent à chaque niveau sur toute la périphérie du bâtiment.

Derrière la paroi métallique, en second plan, les menuiseries rythmée par un jeu de couleurs viennent affirmer le corps principal et la structure du bâtiment. Les revêtements de sols extérieurs au rez de chaussée sont à définir en continuité du projet d’entrée de ville et de la rue Cockerill encore à l’étude. Les matériaux pressentis par les concepteurs sont les pavés de béton de teinte ocre.

Du point de vue de l’accessibilité PMR, toutes les installations à caractère public de l’immeuble sont accessible et répondent aux conditions normalisée. Par ailleurs, deux studios et un appartement trois chambres sont intégralement prévus à l’usage de personnes à mobilité réduites.

Le parc associé et composé en intérieur d'ilot vient appuyer la transparence et le dynamisme recherché. Sa réalisation est l'oeuvre de EOLE sprl.